De plus en plus d’employeurs décident d’employer des employés roumains. Ce fait est lié à l’abolition des mesures transitoires concernant l’emploi des roumains en 2014. Actuellement, le processus d’embauche de salariés roumains en France est considérablement simplifié. Si vous souhaitez recruter des citoyens roumains dans votre entreprise – cet article est pour vous !

Adhésion de la Roumanie à l’UE

La Roumanie a rejoint l’Union européenne en 2007. Cet événement a ouvert le marché du travail européen aux travailleurs roumains. C’était une chance pour les Roumains de trouver un travail bien rémunéré et d’améliorer leur qualité de vie. Cependant, de nombreux pays ont imposé des mesures transitoires concernant l’emploi des Roumains, ce qui a considérablement entravé le recrutement d’un travailleur roumain. Tant l’employeur que l’employé ont dû accomplir de nombreuses formalités pour obtenir une autorisation de travail. 

En 2007, les restrictions d’accès au marché du travail pour la Roumanie ont été levées par les pays qui ont rejoint l’UE en 2004 (sauf Malte et la Hongrie), ainsi que la Finlande et la Suède. Par la suite, les mêmes mesures ont été prises par le Portugal, la Hongrie, la Grèce et le Danemark en 2009. En 2012, l’Irlande et l’Italie ont décidé de lever les restrictions pour les citoyens roumains. 

Salariés roumains en France

Actuellement, embaucher de salariés roumains en France est simple. Au 1er janvier 2014, les mesures transitoires concernant les ressortissants roumains en France ont expiré. Ils peuvent venir s’installer et travailler en France.

Les mêmes règles s’appliquent également dans 8 autres États membres de l’UE :

  • Autriche
  • Allemagne
  • Belgique
  • Espagne
  • Grande-Bretagne
  • Luxembourg
  • Malte
  • Pays-Bas

À partir de ce moment, un ressortissant de Roumanie peut être employé dans les mêmes conditions que tout autre employé étranger d’un pays de l’UE. Cela signifie qu’un ressortissant roumain employé en France peut bénéficier des mêmes droits que les travailleurs français. De plus, le processus de recrutement a été simplifié au maximum et vous n’avez pas besoin de demander un titre de séjour et une autorisation de travail.

Salariés roumains dans une entreprise française

Comme on le sait déjà, chaque employeur français peut légalement employer des Roumains sans avoir à remplir de formalités compliquées. Le processus d’embauche est le même que pour tout salarié étranger de l’UE. 

Le tableau ci-dessous décrit les responsabilités de l’employeur et de l’employé à cet égard.

Responsabilités de l’employeur Responsabilités de l’employé
Vérifier la carte d’identité ou le passeport d’un candidat d’un autre pays de l’UE. Signer un contrat de travail avec un salarié. Déposer une Déclaration préalable à l’embauche (DPAE) 8 jours avant l’embauche d’un ressortissant d’un des pays de l’UE. Présenter une carte d’identité valide dans son pays d’origine.Signer un contrat de travail avec un employeur français / une entreprise.Rédiger une lettre de motivation.

Pour plus d’informations, consultez notre article précédent : 

Comment embaucher un salarié étranger de l’UE ?

Migration des citoyens roumains

Après l’adhésion de la Roumanie à l’UE, ses citoyens ont de plus en plus souvent décidé d’émigrer. On peut indiquer l’Italie et l’Espagne comme principales directions de migration. Ce sont des pays linguistiquement proches des Roumains, malgré le fait qu’ils aient été l’un des derniers à lever toutes les restrictions sur le marché du travail pour la Roumanie. On estime qu’environ 2,5 millions de Roumains ont émigré vers d’autres pays de l’UE afin d’élever leur niveau de vie. Il pourrait sembler que cet état de choses a un effet négatif sur l’économie de ce pays. Cependant, les recherches montrent que les pertes sont disproportionnées par rapport aux avantages de la libre circulation des travailleurs dans l’UE. 

Le plus gros problème pour la Roumanie est la perte de travailleurs qualifiés qui ont choisi de vivre et de travailler à l’étranger. De plus en plus d’informaticiens, de travailleurs de la santé et de personnes jeunes, actives et entreprenantes émigrent vers d’autres pays à la recherche de meilleures perspectives. 

Entrées relatives :